J’écris cet article pour ceux d’entre vous qui sont surpris de voir autant de sel dans le protocole pour la santé. En effet, si ça parait surprenant, c’est que la médecine nous a appris tout à fait l’inverse. A l’origine la Médecine est un art, une science de la vie basée sur l’observation. Depuis que la médecine est devenue « scientifique », elle s’appuie sur des statistiques et élabore ses protocoles sur des suppositions. Evidemment, ces statistiques sont bien accréditées par l’industrie des médicaments, il est relativement simple de faire parler n’importe quelle statistique à son avantage.

Or, rappelons-nous que la vie est apparue dans les océans, un milieu riche en sel. Les mers étant à l’origine bien moins salées qu’aujourd’hui, en effet chaque organisme marin relargue après sa mort une charge de sels minéraux dans la mer, avec un effet cumulatif au fil du temps.

René Quinton a bien démontré les effets bénéfiques indiscutables sur la santé, de l’eau de mer diluée dans une certaine proportion. Il a d’ailleurs prouvé la similitude de sa solution saline avec le plasma sanguin, c’est aussi la raison pour laquelle, il a appelé sa potion, le plasma marin de Quinton (dit isotonique).

Il n’est pas difficile de constater que l’être humain est de composition salée : les larmes sont salées, la sueur est salée, les écoulements du nez et de la gorge sont salés, l’urine est salée. Si elle est sucrée, nous sommes réellement en face d’un sérieux problème, que l’on nomme: diabète.

Alors pourquoi la médecine fait la promotion du sucre et diabolise le sel en le qualifiant de très dangereux pour le cœur, la circulation et les reins ? Et bien parce qu’elle a oublié que nous fonctionnons correctement grâce à la qualité de notre plasma : de l’eau et des électrolytes.

En effet, l’humain et avant tout un être électromagnétique, et qui fonctionne grâce à l’électricité naturelle, un pôle positif, un pôle négatif et … des électrons qui circulent entre les deux. A l’image d’une batterie électrique, pas d’eau, pas de sel et donc pas de courant.

Le sel de mer contient tous les électrolytes dont l’organisme vivant a besoin pour fonctionner efficacement. Et parmi ces minéraux, le sel de sodium est de loin le plus important. Une quantité d’eau et de sel appropriée est extrêmement importante pour assurer une bonne conductivité électrique au niveau des cellules. Et le corps sait ajuster en permanence ce ratio eau/sel, on dit qu’il rétabli l’isotonie grâce aux principes de l’homéostasie.

La bioélectronique de Vincent, qui permet d’évaluer la qualité d’un terrain de santé, grâce à un indicateur qui s’appelle la résistivité (rho), donne une indication précise de la conductivité idéale pour la cellule : pas assez de sels minéraux ou trop de sels minéraux abaissent la conductivité électrique. La conductivité diminue aussi en présence de toxiques qui « alourdissent » le milieu.

Ensuite il faut considérer l’importance d’une bonne hydratation du sang et des cellules pour une santé optimale. Là encore, la pouvoir hydratant de l’eau et sa puissance de pénétration dans les cellules sera fonction de ce ratio eau/sels minéraux. Boire une grande quantité d’eau plate va déclencher la diurèse (élimination d’eau par les reins), cette diurèse entraîne alors avec elle une légère fuite de sels, ce qui conduit à moyen/long terme à une déshydratation du sang et des cellules. A l’inverse, avaler une grande quantité de sels entraîne alors une sortie d’eau du sang et des cellules car les reins et la peau ont besoin d’eau pour éliminer l’excès de minéraux, c’est le début de la déshydratation, la sensation de soif apparait. Dans les deux cas, la finalité est toujours la déshydratation.

Je ne cesse de rappeler que la première cause de maladie et de dégénérescence cellulaire est la déshydratation. Je suis sûr que vous comprenez à présent à quel point consommer du plasma est important par la santé. A ce stade je tiens à préciser qu’aucun autre sel que le sel de mer ne sera bénéfique pour la santé, et surtout pas la salière de table qui contient un supplément d’oxyde d’aluminium pour éviter que le sel se colle avec l’humidité, on y trouve aussi des éléments fluorés et/ou iodés. Le sel de terre (gemme) comme par exemple le sel rose de l’Himalaya, est lui aussi mauvais pour la santé, de même que les eaux minérales qui contiennent aussi du sel gemme. Les sels gemme sont issus des roches et non d’organismes vivants tel que le sel de mer en contient.

Vous ne consommerez jamais trop de sel de mer si vous y associez un volume suffisant d’eau, car nos organes d’élimination sont tout à fait capables d’en éliminer le surplus, les reins par l’urine, la peau par la transpiration, et les muqueuses intestinales par les sécrétions aqueuses ou mucosités. Je consomme personnellement entre 4 et 8 litres de plasma par jour, et je n’ai jamais eu ni hypertension, ni maux de tête, ni autre symptômes problématiques. Les urines sont évidemment salées et abondantes, la transpiration si elle survient est aussi très salée, si bien qu’elle peut même occasionner des « traces blanches sur la peau ».

Alors maintenant pourquoi la médecine et les cardiologues nous « tambourinent » en faisant tourner en boucle leur discours de perroquet que le sel est MAUVAIS pour la santé, et ne manquent jamais l’opportunité de nous refourguer une de leur camelote de médicament ? Rappelons que médicaments se prononcent “drugs” en anglais, comme drogue. Tout simplement car les pseudo-sciences médicales sont fausses, basés sur des postulats tout à fait inexacts, et même très dangereux pour la santé en finalité.

Par exemple, si la pression artérielle augmente, c’est qu’il y a une bonne raison, c’est une réponse physiologique à un besoin naturel de l’organisme. La plupart du temps le volume sanguin augmente et donc la pression artérielle, quand nos cellules ont besoin de plus d’eau ou de plus d’énergie, comme par exemple un effort musculaire, une activité cérébrale intense, une réaction émotionnelle ou même la digestion. De même, un état inflammatoire qui correspond à une tentative de l’organisme à forcer l’hydratation cellulaire, s’accompagne d’une augmentation de la pression artérielle. Autre cas, une toxicité sanguine ou cellulaire chronique entraînera une tentative de régulation par l’augmentation du volume sanguin visant ici encore à promouvoir l’hydratation cellulaire.

Vous comprenez aussi que contrôler les symptômes par des drogues médicamenteuses, n’a aucun bon sens, certes les symptômes peuvent disparaitre, mais en ajoutant une grosse dose de toxicité dans les tissus. Ce qui joue totalement à l’encontre de la santé, ajoutant de surcroit un énorme stress cellulaire caché, appuyant le phénomène de déshydratation et contribuant à un complet déséquilibre des mécanismes naturels et vivants de notre physiologie. C’est un vol « légal » de notre santé, avec la garantie d’un vieillissement prématuré, et nous payons pour cela, directement ou indirectement.

Les détracteurs des bienfaits du sel marin pour la santé ont été victimes de conditionnements intellectuels et de lavage de cerveau, certains préservent aussi leurs intérêts à vendre des médicaments diurétiques, béta-bloquants, inhibiteurs calciques, inhibiteurs du système rénine-angiotensine ou encore anti-hypertenseurs centraux.

Quant à vous qui me lisez, vous saisissez parfaitement bien à présent l’intérêt du plasma pour retrouver la santé ou la préserver.

Il est bien évident que les sujets qui tournent autour ces questions sont d’ampleur colossale, beaucoup d’intérêts sont en jeu, pour vous c’est la santé naturelle, pour d’autres, la pérennité des titres conférés par les « autorités », le statut et l’appât du gain.

J’ai, pour ma part, démissionné du conseil de l’ordre des médecins en 2019, après 15 années d’exercice, incapable de vivre plus longtemps au sein de cette confrérie du mensonge à vocation commerciale.

Vous pouvez me contacter par mail, je tenterais au mieux de répondre à vos questions.

Avec Respect, Intelligence et Amour

Docteur Holleville (ex-médecin) être-humain

 

TOUS DROITS RESERVES

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu’il ne soit pas coupé
qu’il n’y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site : https://sesoignerseul.com/
que vous mentionniez le nom de l’auteur: Docteur Holleville